Arc-en-Seine

L’entente « Arc-en-Seine », regroupe  les 11 communes d’Argenteuil, Saint-Denis, Saint-Ouen, L’Île-Saint-Denis, Asnières-sur-Seine, Clichy, Colombes, Gennevilliers, Villeneuve-la-Garenne et Épinay-sur-Seine, ainsi que les communautés d’agglomération de Plaine Commune et d’Argenteuil-Bezons.

Ces collectivités ont souhaité se regrouper pour réfléchir et agir collectivement sur leurs territoires en bord de Seine : comment gérer les risques d’inondation, comment se ré-approprier les berges aujourd’hui occuper par une industrie déclinante et des voies rapides qui en limitent l’accès, comment repenser la bio-diversité des berges, comment revitaliser le tissu économique, comment utiliser le fleuve à la fois pour le transport de marchandises, celui de passagers et les loisirs nautiques ou de baignade.

L’entente a confié à l’agence d’urbanistes Secchi-Viganó (avec Orgeco et Bio-diversita) une étude sur le devenir de ce territoire. La phase de diagnostic est en cours et elle s’appuie notamment sur la cartographie Occupy.

Carte exhaustive de toutes les données recueillies :
Lien pour voir la carte en grand écran 

Sur la carte suivante on a mis en évidence les différents événements festifs présents au cours de l’année sur le territoire d’Arc-en-Seine. L’idée serait de pouvoir se servir de ces différentes fêtes pour les fédérer au sein d’un festival, à l’image du festival de l’OH qui associe Paris et les communes du Val-de-Marne en bord de Seine. Paris pourrait aussi être associer à ce festival dans la mesure où la Ville est propriétaire du canal Saint-Denis.

Il semble important d’organiser des événements festifs qui ponctuellement coupent la circulation et permettent aux habitants de se ré-approprier les berges aujourd’hui inaccessibles.

Carte des événements :

Capture d’écran 2014-09-21 à 13.15.08 Capture d’écran 2014-09-21 à 13.15.21

 

Les 7 cartes suivantes mettent en lumière différents indices afin de hiérarchiser selon un thème voulu la valeur des informations cartographiques. Ces cartes montrent des pistes très intéressantes ; on voit que la richesse des informations transmises par les participants devient un outil de projet si l’on s’efforce de filtrer selon des indicateurs opportuns.

Ces cartes sont pour l’instant nourries essentiellement de 3 ateliers (saint-denis, île-saint-denis et épinay) et il serait donc très intéressant d’organiser d’autres ateliers … ou du moins pour commencer des micro-ateliers avec les techniciens ou élus des villes sur les parties du territoire moins informées.

 
Informations les plus utiles sur lesquelles le projet peut s’appuyer :

Capture d’écran 2014-10-11 à 10.54.52  Capture d’écran 2014-10-11 à 10.55.31

 

Projets mentionnés lors des ateliers sur lesquels le projet peut s’appuyer:

Capture d’écran 2014-10-11 à 10.49.06  Capture d’écran 2014-10-11 à 10.49.32

 

Informations sur les mutations, imaginaire du passé, sur lesquelles le projet peut s’appuyer :Capture d’écran 2014-10-11 à 11.00.40   Capture d’écran 2014-10-11 à 11.00.53
 
 
Données sur lesquelles le projet peut s’appuyer pour créer davantage de liens entre berges et intérieur du territoire :
Capture d’écran 2014-10-11 à 11.24.05   Capture d’écran 2014-10-11 à 11.24.35
 

 

 

Acteurs naturellement impliqués dans le projet Arc-en-Seine sur lesquels le projet peut éventuellement s’appuyer :

Capture d’écran 2014-09-21 à 13.52.26 Capture d’écran 2014-09-21 à 13.52.36

 

 

Ressources des différents acteurs du territoire afin de voir ceux qui sont en capacité d’apporter un soutien financier au projet de transformation du territoire :

Capture d’écran 2014-09-21 à 13.56.41 Capture d’écran 2014-09-21 à 13.57.03

 

Affluence des différents lieux :
Capture d’écran 2014-09-21 à 13.07.30 Capture d’écran 2014-09-21 à 13.07.42

 

 

Ces cartes montrent des pistes très intéressantes ; on voit que la richesse des informations transmises par les participants devient un outil de projet si l’on s’efforce de filtrer selon des indicateurs opportuns.

Ces cartes sont pour l’instant nourries essentiellement de 3 ateliers (saint-denis, île-saint-denis et épinay) et il serait donc très intéressant d’organiser d’autres ateliers … ou du moins pour commencer des micro-ateliers avec les techniciens ou élus des villes sur les parties du territoire moins informées.

 

 

LA CONSTRUCTION DU PROJET :

De ces multiples données, il est donc possible d’en sélectionner certaines, afin de constituer des sous-couches sur lesquelles on construit le projet. Deux exemples ci-dessous :

 

Les projets mentionnés par les participants (cliquer pour agrandir l’image) :

4xA3-occupy-arcenseine_Page_1

 

Les traces du passé dans l’imaginaire des habitants sont fondamentales ; on peut y prendre appui pour bâtir une vision d’avenir (cliquer pour agrandir l’image) :

4xA3-occupy-arcenseine_Page_2

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>