OCCUPY a pour objectif de cartographier l’occupation des espaces publics d’un territoire

- les différentes pratiques qui s’y déroulent

- les différents  acteurs qui y interagissent

- les différents repères qui constituent ces espaces

- les différents projets de transformations souhaités de ces espaces

et ceci de manière collaborative avec ses habitants et usagers.

L’objectif est d’inclure les habitants et autres acteurs dans le processus de transformation du territoire. La carte qui se constitue au fur et à mesure des ateliers devient un media autour duquel la concertation peut se faire.
En plus d’être un outil de concertation et d’empowerment, c’est un outil d’analyse grâce à la richesse des informations originales collectées.
Et c’est aussi un outil de projet quand la démarche Occupy a la possibilité de précéder ou d’accompagner un projet de territoire.

Fete_NE_6_Monde

Deux cartes sont aujourd’hui en cours de réalisation :

Une première carte, celle de l’occupation des espaces publics, aujourd’hui centrée sur le nord du grand Paris
(Pour voir la carte en grand format, ça se passe par ici !)

Ou avec d’autres fonds :

Fond aérien                                                         Fond carte Etat-Major 1820
Capture d’écran 2014-09-20 à 11.30.52  Capture d’écran 2014-09-20 à 11.35.54Capture d’écran 2014-09-20 à 11.37.34  Capture d’écran 2014-09-20 à 11.30.25
 Fond carte Etat-Major 1936                               Fond aérien + noms des rues

 

 

Une seconde carte, conçue pour le festival Banlieue Is Beautiful, organisée par l’association FACE et l’artiste Monte Laster, sur les lieux et acteurs culturels du grand Paris, des plus amateurs aux plus institutionnels. Ce sont les premiers pas d’une oeuvre ambitieuse imaginée par Monte Laster et intitulée M-Theory.
(Encore une fois, pour voir la carte en grand, c’est par que ça se passe…)

cidadenossa

 

Après un an et demi de service,

Le projet Occupy a progressé :

1- Nous en sommes aujourd’hui au 8e atelier ! Et 2 ou 3 s’annoncent déjà pour 2015.

2- Un premier projet urbain se sert de Occupy comme outil de projet (Arc-en-Seine, Studio Secchi-Viganó)

3- Le périmètre de la carte s’est étendu progressivement à une partie conséquente du Grand Paris ( en partant des quartiers nord-est de St-Denis, puis son centre, s’étendant ensuite à Plaine Commune et maintenant jusqu’aux portes de La Défense).

4- Des collectivités (Saint-Denis, Épinay, Plaine Commune, l’Entente Arc-en-Seine) appuient directement Occupy et des institutions (SGP, AIGP, APUR) ont marqué un certain intérêt pour le projet.

5- Un atelier s’est exporté en Suisse à Lausanne avec le soutien de l’EPFL et de Paola Viganó professeure à la Polytechnique.

6- Un jeu se prépare …notamment avec la collaboration des CM2 de Joliot Curie à la Courneuve … histoire à suivre … (lien ici)

7- Un workshop avec des étudiants de l’Ecole d’Architecture de Paris Belleville s’est servi de la méthode d’atelier OCCUPY (lien ici)

 
 
Mais il faudrait 100 ateliers ! Mille !
Aidez-nous à étendre la carte ! Cartographiez la ville et occupez-la !